Que doit-on penser des voitures intelligentes ?

Que doit-on penser des voitures intelligentes ?

Comment intégrer les voitures intelligentes à notre modèle de vie ?

Que doit-on penser des voitures intelligentes ?

Les voitures autonomes ont fait leur grande rentrée en janvier 2016 en Ontario, faisant de nos voisins les premiers utilisateurs de cette nouveauté technologique. Un tel événement à bien entendu suscité de nombreux questionnements : que doit-on penser des voitures intelligentes ? Un peu comme tout dans la vie, il y a des avantages et des désavantages. Voyons tout cela ensemble !

On est POUR

La voiture intelligente est une des seules voitures au monde à ne pas dépendre du pétrole, nous permettant de moins consommer au quotidien. Avec un réchauffement climatique en expansion, ce type d’initiative devrait rentrer dans la norme. Non seulement les hybrides ont déjà prouvé leur efficacité, mais on devrait aussi songer à habituer l’Homme à utiliser ces dernières. De plus, cela permet d’exploiter des énergies renouvelables, non nocives.

On peut aussi se demander s’il est utile de remplacer nos véhicules actuels par des voitures intelligentes. Une excellente initiative serait, selon moi, d’intégrer ces machines à l’ensemble des réseaux de transport collectifs. Cela permettrait de rendre les transports à la fois plus personnels et plus attrayants. Si on ne songe pas à cela, ce sont des concurrents comme Uber qui pourraient prendre avantage de cette opportunité, bien que je ne trouve pas cela dérangeant non plus !

Néanmoins, avec la plupart de nos voitures garées au quotidien, intégrer les voitures intelligentes aux réseaux de transport permettrait d’économiser de l’espace en ayant des voitures continuellement en mouvement, à l’image des taxis. On pourrait aller jusqu’à imaginer une ville redesignée, où les stationnements n’auraient plus réellement d’utilité. Ce serait une réelle avancée !

On est CONTRE

Un des grands désavantages des voitures intelligentes est leur faible autonomie. Une voiture ne pouvant dépasser les 300km est handicapante pour certains travailleurs (taxi, routiers, personnes amenées à utiliser leur voiture au quotidien). Bien entendu, un autre inconvénient reste le prix élevé des voitures intelligentes. Pour l’instant, elles sont réservées à une minorité pouvant se permettre une voiture de ce coût là.

On peut aussi se demander si la voiture intelligente va réellement régler les problèmes de notre société ? Bien qu’écologique, elle ne règle pas le problème de la nécessité de changer notre consommation énergétique. Elle devrait être une alternative, sans pour autant être positionnée comme solution ultime, au risque de décevoir la population.

De plus, les voitures intelligentes vont amener un remaniement du code de la route. Cela suppose des ajustements légaux, notamment en ce qui concerne les accrochages et la responsabilité du conducteur. Que faire lorsque le propriétaire de la voiture se laisse conduire par sa propre voiture, confortablement assis à côté du siège du conducteur ?

Bilan

Le réel problème ici réside dans le temps. Même si les voitures intelligentes font leur arrivée dans cinquante ans à Montréal, il y a toute une paperasse de normes législatives à prendre en compte. Cela peut prendre des années pour effectuer un plan de transport, refaire le Code de la route, créer des lois pour les non-conducteurs des voitures intelligentes. La technologie avance très vite, c’est un fait. Cependant, nos lois et nos routes, elles, très lentement.

Alors, comment intégrer les voitures intelligentes à notre modèle de vie ?

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient aussi vous intéresser !

7 conseils pour entreprendre une carrière dans les technologies de l’information

7 conseils pour entreprendre une carrière dans les technologies de l’information

Vous êtes passionnés de l’informatique et de tout ce qui concerne les ordinateurs ? Vous souhaitez entreprendre une carrière dans les technologies de l’information (TI), mais vous n’êtes pas certain de comment vous y prendre ? Voyez

LIRE LA SUITE
L’achat d’appareil électroniques remis à neuf, une bonne idée ?

L’achat d’appareil électroniques remis à neuf, une bonne idée ?

Selon un sondage réalisé en 2019, 82 % des consommateurs ayant acheté un appareil remis à neuf ont été très satisfaits du produit. Plus qu’une mode, c’est un phénomène de consommation parti pour durer : 332,9 millions

LIRE LA SUITE