Un week-end au Québec, épisode 2

Un week-end au Québec, épisode 2

Sainte-Adèle, ville de charme

Un week-end au Québec, épisode 2

Pour l’épisode deux de mes aventures au Québec, je vous emmène à Sainte-Adèle, une jolie petite ville à une heure et demi de Montréal. A l’occasion d’un week-end ensoleillé avec mon petit ami, la ville de Sainte-Adèle nous est apparue comme une destination idéale ! En effet, nous savions qu’il y avait un grand lac au centre de la ville et que nous pourrions profiter de certaines activités autour de l’eau.

Un peu d’histoire

Sainte-Adèle est une ville de la municipalité du comté des Pays-d’en-Haut au Québec, située dans la région des Laurentides. Sainte-Adèle doit ainsi son nom à son fondateur, Augustin-Norbert Morin, qui l’a nommée du nom de sa femme Adèle Raymond après avoir été fondée en 1855. En 1991, le grand chemin de fer qui jusque là était utilisé pour transporter du bois, du bétail, des produits laitiers, et du courrier, est détruit et remplacé par une piste cyclable. La ville a depuis abandonné le tourisme en faveur du déploiement de la ville.

Que faire en hiver ?

Pendant la saison enneigée, Sainte-Adèle est une charmante petite ville pour se reposer et/ou aller skier. En effet, la ville comprend trois montagnes de ski : Ski Chantecler, les Pentes 40-80 (fermé) et le Mont-Gabriel. Les petites montagnes sont idéales pour les débutants en ski souhaitant apprendre et découvrir en douceur les sports de glisse. Dans tous les cas, prendre l’air et faire un peu de poudreuse, sont des activités très reposantes pendant les week-ends. De plus, vous pouvez faire de la luge sur une des nombreuses pistes de la ville.

Que faire en été ?

À une demi-douzaine de kilomètres du centre-ville de Sainte-Adèle, on trouve le Parc de la rivière Doncaster qui est relié au parc linéaire du P’Tit Train du Nord. Le parc borde de part et d’autre la rivière Doncaster sur trois kilomètres. On peut y pratiquer la randonnée pédestre, la pêche à la truite et observer les nombreux oiseaux de mai à la mi-novembre, tous les jours de la semaine. En hiver on y pratique la raquette et la marche. J’ai donc pu profiter de ce très long « sentier » avec mon petit ami ! Nous avons marché quelques heures tout de même, nous arrêtant de temps à autre dans les nombreux cafés bordant la piste. En effet, le parc linéaire est très bien conçu pour les cyclistes, ce qui signifie qu’il y a plein de magasins de vélos sur la route qui servent aussi du café ! Il y a une ambiance très estivale et amicale pendant l’été !

Où manger, où dormir ?

Lorsque j’ai été à Sainte-Adèle, j’ai découvert une boulangerie qui servait des brunchs et des viennoiseries à tomber ! Cette boulangerie, La Farandole, a aussi une très belle terrasse où il est agréable de manger en été. De plus, qu’importe la formule petit-déjeuner que vous prenez, vous avez du pain à volonté !

Pour ce qui est des lieux pour dormir, je ne peux que vous déconseiller l’hôtel Chantecler ; le service est mauvais, l’hôtel est vieux et tombe en ruine, et je l’ai trouvé bien trop cher! Je vous conseillerai au contraire de favoriser une petite auberge typique, qui offre un meilleur service, comme l’Auberge Poule d’Or.

Leave a Reply

RELATED ARTICLES

5 activités sensationnelles à faire pendant l’hiver québécois

5 activités sensationnelles à faire pendant l’hiver québécois

Dans de nombreux pays, l’hiver est synonyme de grisaille et de morosité. Certainement pas au Québec ! En effet, ici l’hiver est une saison importante ou de multiples activités voient le jour dès l’apparition des premiers

READ MORE
Le top 5 des restaurants à essayer absolument à Montréal

Le top 5 des restaurants à essayer absolument à Montréal

Montréal est une île remplie de restaurants. Des bons et des moins bons ouvrent leurs portes chaque année, créant un roulis aux pauvres clients étourdis, qui ne savent plus où mettre de la tête ! Après

READ MORE